La start-up Écovélo offre des vélos aux étudiants

Article publié le 13 janvier 2016 par rubrique News et 14010 visites

Désormais, plusieurs centaines d’étudiants vont se voir offrir des vélos haut de gamme s’ils acceptent d’arborer un peu de publicité sur les vélos.

La start-up médiatique Écovélo généralise son offre de vélos publicitaires à destination des étudiants. Après avoir effectué la première expérience du genre à la rentrée scolaire 2015, pour des grands comptes comme Deloitte, Cadremploi, MétéoJob, ou encore le CNAM et l’INSA, Écovélo décide de déployer beaucoup plus largement son concept : plusieurs centaines d’étudiants vont se voir offrir des vélos haut de gamme s’ils acceptent d’arborer un peu de publicité sur les enjoliveurs de leurs roues.

C’est un nouveau schéma économique adressé aux étudiants : le cycliste paie 1€/mois son vélo (d’une valeur de 450€) et à la fin de l’année, il gagne le vélo et en dévient propriétaire. La seule condition est d’utiliser l’application smartphone écovélo© qui permet de vérifier que le vélo a bien été stationné régulièrement sur les campus et au cœur de la vie étudiante. Ce sont les annonceurs qui financent les vélos. Leur intérêt est avant tout de se créer une image saine, dynamique et innovante auprès des étudiants pour développer leur vente de produits ou pour faciliter les recrutements de jeunes diplômés sur des compétences rares ou stratégiques.

Rappel du concept écovélo©
Des cyclistes particuliers sont rémunérés au prorata de leurs déplacements à vélo dès lors qu’ils arborent des enjoliveurs publicitaires sur leurs roues de vélos. Une application smartphone permet de suivre en temps réel les déplacements et zones de diffusion pour mieux répondre aux attentes des annonceurs. En moyenne, les cyclistes gagnent 60€/mois, les plus « rouleurs » atteignent les 120€ de rémunération sur le mois, alors que les plus timides perçoivent en général une trentaine d’euros dans le schéma classique. Sur l’offre « étudiante », Écovélo remplace la rémunération habituelle par la gratuité du vélo, une façon astucieuse de limiter les barrières à l’entrée. En devenant propriétaire du vélo, l’étudiant pourra par la suite s’afficher à l’image d’autres annonceurs s’il le souhaite, et ainsi être payé pour rouler, comme habituellement.

La start-up Écovélo offre des vélos aux étudiants

– Les vélos et enjoliveurs sont fabriqués en France
– 10 centimes du kilomètre, 22 centimes de l’heure de stationnement, ce sont les taux de rémunération de l’usage des écovélos
– 15 000, c’est le nombre de passages enregistrés en moyenne autour d’un vélo chaque
jour
– 50 vélos lâchés en ville pour 1 mois de campagne, c’est 1,5 tonnes de CO2 évité, c’est l’équivalent Espérance de vie de 600 cigarettes évitées, et 900 barres chocolatées évitées en terme d’Impact Santé/Calories…
– Le chef d’entreprise est un ingénieur diplômé de Centrale Paris
– Le vélo, c’est l’image parfaite pour un annonceur : écologie, santé, dynamisme, souvenir d’enfance…
– Les vélos ont le droit de stationner partout en centre-ville, sans limite.
– Chaque cycliste cotise pour un fond de dotation solidaire qui va servir au financement de causes sociétales
– Chaque publicité sur 1 vélo permet de compenser les émissions CO2 d’une publicité sur un panneau déroulant. La communication à Zéro CO2 est enfin possible !
– Les annonceurs sont de tous types: promoteurs immobiliers, commerçants, restaurants, offices du tourisme, agences de recrutement, cabinet d’audit comptable…

Tags : , , , , ,

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-50303472-1