Accueil / Vélos urbains / Vélos électriques / Tout savoir sur la réglementation des speedbike
Vélo électrique incroyable, le Himiway Cruiser !
Vélos électriques

Tout savoir sur la réglementation des speedbike

Le speedbike est un vélo électrique rapide disposant d'une vitesse supérieure à 25km/h mais avec une réglementation stricte à respecter.
YouTube Le Vélo Urbain

Le speedbike, le vélo électrique rapide

Comme son nom l’indique, le speedbike est un vélo électrique pour les adeptes de vitesse. En effet, ce type de véhicule peut monter jusqu’à 45 km/h ! Cependant, la législation européenne empêche toute assistance d’un VAE de dépasser la limite des 25 km/h. Le speedbike est donc soumis à une réglementation stricte. Voici tout ce que vous devez savoir.

Vélo électrique incroyable, le Himiway Cruiser !

Le speedbike est un véhicule très particulier. Il ressemble à un vélo électrique “basique” mais se trouve dans la catégorie des cyclomoteurs comme les scooters et autres mobylettes. En effet, il est conçu pour aller jusqu’à 45 km/h grâce à un moteur d’une puissance comprise en moyenne entre 300 W et 500 W (jusqu’à 1 000 W). Pour se balader en speedbike, il faut donc respecter plusieurs règles avant de partir en selle.

Restrictions et obligations

Pour rouler avec un speedbike, il est obligatoire d’être âgé d’au moins 14 ans. De plus, il faut posséder un permis A, B ou AM (Apprenti Motard). Ce n’est pas tout puisque votre véhicule doit être assuré et disposé d’un support pour une plaque d’immatriculation. Sur vous, il est essentiel d’être muni d’une carte grise ainsi que d’un casque cyclomoteur homologué et attaché. L’allure élevée d’un speedbike vous confère de vous protéger car une mauvaise chute peut être fatale à très haute vitesse.

Vélo électrique incroyable, le Himiway Cruiser !

Des gants (certifiés CE) ainsi que le port d’un gilet jaune (hors agglomération) sont indispensables pour votre équipement sur ce type de deux roues. Sur votre vélo électrique, il est nécessaire d’être équipé d’un feu de croisement avant et d’un feu-stop à l’arrière. Au niveau pratique, il est interdit de rouler sur les pistes cyclables. En effet, vous devez circuler sur la route sous peine de sanctions.

Infractions et sanctions

Évidemment, si vous ne respectez pas toutes ces règles pour rouler en speedbike, vous serez pénalisé de plusieurs infractions. Une amende de 150 € est à craindre en cas de circulation sur une piste cyclable et non sur une voie routière. Une sanction de 450 € pour non-port de gants homologués avec 1 point de retrait sur votre permis. Comptez jusqu’à 750 € et 3 points de retrait sur votre permis en cas d’absence de port du casque. Un défaut d’immatriculation vous coutera également le même prix, soit 750 € d’amende. Enfin, un véhicule non assuré risque une amende de 3 750 € dans le pire des cas.

Rassurez-vous, tout n’est pas interdit en speedbike. Vous pouvez rouler sur les voies routières publiques ou dans les sentiers et chemins comme si vous utilisiez un cyclomoteur. Vous pouvez profiter d’une vitesse supérieure à 30 km/h et même stationner dans les parkings à vélo. Le speedbike est un vélo électrique plus léger et transportable qu’un deux-roues motorisé, il faut juste bien se protéger et respecter les restrictions vues ci-dessus.

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marques partenaires

GRUNDIG GCB-1 Vélo électrique Gris clair

Notre page Facebook