VolaVelo
Vous êtes ici : Accueil » News » Le fiasco du vélo partage en France à cause de qui, de quoi ?
News

Le fiasco du vélo partage en France à cause de qui, de quoi ?

Les vélos partagés sont déjà en péril en France et l'existence même de ce service est remis en question dans nos grandes ville, que ce soit chez Gobee Bike ou Ofo.

Nous ne sommes pas là pour juger, nous sommes là pour constater. Depuis plusieurs mois, de nombreuses sociétés ou start up se sont lancées dans l’aventure du vélo urbain partagé. Nous avons vu dans nos grandes villes des vélos verts et des vélos jaunes stationnés partout et n’importe où. Nous sommes bien conscients que ces vélos sans borne ne sont peut-être pas de très bonne qualité mais pourquoi en voyons-nous autant dans des tristes états !

Pour le français Raphaël Cohen de Gobee Bike : « Ces dernières semaines, le vandalisme et les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter ».
Le bilan qui en résulte, la start-up a retiré ses vélos sans borne à Lille et Reims. Et ce n’est qu’un début. En effet, dès son lancement, Gobee Bike a été confronté à trois problèmes. En premier les dégradations faites par les utilisateurs à titre gratuit. En second, les vols de vélos qui disparaissent tous les jours. Et la troisième qui est la plus incroyable, la privatisation des vélos à leur domicile par certains de ses usagers sans payer malgré la puce GPS.

1 Commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • L’utilisation de ce genre de service suppose un degré de civilisation élevé. A Singapour, les vélos sans borne fonctionnent très bien.

    En France, l’envahissement des nos villes par des allogènes aux QI de 65 ne peut que mener à la catastrophe pour ce type de service innovant.

    Si on ajoute à cela, l’allogénisation du secteur des transports (ex: chauffeurs Uber), le vélo en ville n’est pas prêt de se développer…

Fixie Design

Notre page Facebook