Santa fixie
Vous êtes ici : Accueil » News » Journal de survie des cyclistes en confinement
Journal de survie des cyclistes en confinement
News

Journal de survie des cyclistes en confinement

Le magasin de cyclisme urbain Santafixie a lancé dans tous les pays un "Journal de survie pour les cyclistes en confinement".
Le Vélo urbain YouTube

Journal de survie pour les cyclistes en confinement” est une nouvelle page sur leur site Web. Elle est dédiée à tous les amateurs de vélo qui sont confinés à la maison. En effet il faut suivre les mesures prises par les gouvernements pour contenir l’avancée du Coronavirus. Comme ils le précisent chez Santafixie “Être confiné pendant quelques semaines peut nous paraître une éternité si nous ne trouvons pas de quoi nous distraire. Nous avons donc réformé ce coin de notre site Web pour le transformer en une fenêtre où vous pouvez regarder et voir du contenu divertissant. C’est aussi du contenu didactique ou simplement drôle auquel nous pensons que vous pourriez être intéressé. Nous ajouterons des documentaires, des courses de fixie, des tutoriels, des vélos sympas, etc … ”

Accident dans leurs locaux en Espagne.

Mardi 10 mars dernier, les installations de Santafixie ont été touchées en raison d’une grande explosion dans une entreprise voisine. Les bureaux et une partie de l’entrepôt ont été pratiquement détruits. Alors toute l’équipe a commencé à travailler depuis leur domicile quelques jours avant que le gouvernement ne décrète l’état d’alarme.

“Depuis le vendredi qui a suivi l’accident, lorsque les pompiers nous ont donné le feu vert, nous avons réussi à commencer à opérer dans la partie la moins touchée de l’entrepôt et à commencer à envoyer toutes les commandes en attente”, explique Txampa (cofondateur et actuel PDG de Santafixie).

Journal de survie des cyclistes en confinement

Travail à distance et stockage

En ce moment, nous continuons à fonctionner avec une certaine normalité. Tous nos collègues de bureau travaillent à domicile. L’équipe de l’entrepôt travaille avec un masque et des gants. Ils prennent les mesures extrêmes par rapport aux distances de sécurité. Les transporteurs livrent les marchandises et collectent les commandes sans contact physique. Ils sont à plusieurs mètres de nos travailleurs, suivant toutes les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé ” nous confirme Santafixie.

1 Commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Beasty Bike
Post ton vélo urbain

Notre page Facebook