BeastyBike
Vous êtes ici : Accueil » Equipements et accessoires » Accessoires » Quel antivol choisir pour protéger son vélo urbain ?
Quel antivol choisir pour protéger son vélo urbain ?
Accessoires

Quel antivol choisir pour protéger son vélo urbain ?

Eh oui, quel antivol choisir en ville si on ne veut pas se faire voler sa précieuse monture, encore plus quand c'est un vélo électrique à plus de 2 000 euros.

Il n’existe sans doute pas de sentiment plus frustrant que d’aller gentiment chercher son vélo et de ne rien retrouver là où on l’avait laissé. Les vols de vélo sont fréquents, surtout en ville. Et puisque les voleurs ont tendance à s’en prendre aux “plus faibles”, choisir un bon antivol est très important ! Il existe globalement 4 types d’antivols différents. Il y a les antivols en U, les antivols chaîne, les antivols câble et les antivols pliants. Pratiques mais facilement coupables, on ne vous recommande pas les antivols câble.

Les antivols en U

Ce sont les plus classiques. Ils ont l’avantage d’être facilement robustes, durs à briser ou à couper. Bien que massifs et encombrant, ils offrent, pour un prix abordable, une bonne sécurité. Les modèles plus chers et perfectionnés bénéficient parfois d’un système de double verrouillage, qui rend le vol compliqué. Les points à vérifier sont la présence d’un double verrouillage, l’épaisseur de la barre, mais aussi la fiabilité de la serrure. L’Abus Granit X-Plus 540 (résistant et avec double verrouillage) ou le Kryptonite Kryptolok (pas cher, léger) sont de bons choix si vous désirez vous tourner vers ce type d’antivol.

Les antivols chaîne

Constitués d’une simple chaîne se refermant par un mécanisme verrouillable, ils sont entourés d’un manchon en caoutchouc, en plastique ou en tissu, évitant ainsi d’abîmer le cadre de votre vélo. Pour que votre antivol soit robuste, mieux vaut choisir un modèle avec des maillons épais et peu espacés (pour éviter qu’un voleur puisse y introduire un objet coupant). Pensez aussi à vérifier aussi la qualité du mécanisme de verrouillage. Le modèle Hiplok Gold, par exemple, possède un système de verrouillage complexe ainsi qu’une chaîne de 10 millimètres d’épaisseur (de quoi décourager les plus aguerris). Leur principal avantage est leur flexibilité qui permet d’accrocher votre bécane presque n’importe où et leur praticité de transport.

Les antivols pliants

Constitués de plusieurs barres ou tiges d’acier, ces antivols combinent les avantages d’un U et la flexibilité d’une chaîne. Ils sont très faciles à transporter et se replient aisément. Ils sont donc un excellent compromis. L’inconvénient, c’est qu’ils sont souvent dans des gammes de prix plus élevées. Chez Abus, marque bien connue pour ses systèmes de sécurisation, le modèle Bordo 6500 reste accessible, tout en offrant une belle finition et une bonne qualité matérielle.

Quelques trucs et astuces

Sur les antivols, vous trouverez parfois la mention d’une note de sécurité : bronze, argent et or. C’est un système de notation américain qui atteste de la qualité sécuritaire du produit. Forcément, si vous avez le budget, le mieux est de choisir un antivol appartenant à la catégorie Gold (norme de sécurité la plus élevée). C’est pourquoi, on vous déconseille de laisser votre vélo dehors la nuit (ou alors, choisissez un endroit éclairé). Si la taille de votre antivol vous le permet, attrapez aussi une roue en même temps. Et idéalement, ayez deux antivols, un pour chaque roue.

Pensez aussi à serrer l’attache au maximum. Le but est de laisser le moins de jeu possible, pour qu’un voleur ait du mal à insérer un objet pour faire levier. Enfin, orientez la serrure vers le bas pour en limiter l’accès. Toutefois, gardez à l’esprit qu’aucun antivol ne garantit une sécurité à 100 % !

Post ton vélo urbain

Notre page Facebook