Accueil / News / Pourquoi tant de vélos finissent-ils sous l’eau ?
News

Pourquoi tant de vélos finissent-ils sous l’eau ?

Lorsque vous jetez un coup d'œil dans un cours d'eau, vous vous attendez probablement à une vie aquatique et pas à des vélos.
YouTube Le Vélo Urbain

Mettre des vélos dans l’eau est un phénomène social étrange. Il a forcé des entreprises à pêcher des milliers de vélos de location dans les rivières du sud de la Chine par exemple. Certaines sociétés de location ont tout simplement cessé leurs activités à Rome parce qu’un trop grand nombre de ses vélos ont été jetés dans le Tibre. À Amsterdam, 15 000 vélos sont retirés des canaux chaque année ! Un nombre qui s’est en fait amélioré au cours de ces dernières années. Pourquoi tant de vélos urbains ont-ils rencontré une tombe aquatique ? Et qu’advient-il d’un vélo une fois qu’il a été repêché ?

Mais pourquoi jeter des vélos dans l’eau ?

Certaines personnes éprouvent de la satisfaction quand elles voient un vélo entrer et glisser sous la surface de l’eau. Le pire, c’est qu’il s’agit d’une pratique documentée en ligne. Par exemple sur YouTube, vous avez même des tutos. Il y a donc beaucoup de vidéos que vous pouvez voir où les gens jettent des vélos dans l’eau et filment pour le plaisir et pour le sport. Si nous revenons à la ville d’Amsterdam, où il y a tant de vélos, c’est vraiment l’une des principales villes cyclables au monde. Et il y a tellement de canaux. C’est en quelque sorte un environnement idéal pour tremper ou noyer des vélos. Et cela a été historiquement un si gros problème que la ville a mis en place les “pêcheurs à vélo” pour draguer le canal.

Pourquoi tant de vélos finissent-ils sous l'eau ?

En Chine, des personnes déclarant explicitement que la raison pour laquelle ils ont jeté des vélos à l’eau était parce que les vélos compromettent leur vie privée. Ces programmes de vélos partagés gardent vraiment une trace des cyclistes qui les louent. Et cela à l’aide d’applications sur leur téléphone mobile. C’est une sorte d’ironie parce que le vélo est aussi considéré comme une machine émancipatrice. Un véhicule de libération, qui donnait aux gens un nouveau type de mobilité personnelle, un nouveau type de liberté.

Et enfin, une grande partie de ces actes de vandalismes sont dû à l’ivresse …

Que deviennent les vélos récupérés.

A Amsterdam, ils sont recyclés. Il s’avère que bon nombre de ces vélos sont recyclés en divers types d’emballages alimentaires. Y compris le métal utilisé dans les canettes de bière. Il se pourrait donc qu’il y ait une sorte d’écosystème. Ce vélo est finalement extrait par le bateau de pêche à vélo, il est recyclé en canettes de bière. Et une autre personne ivre arrive, boit trop de cette bière, jette un autre vélo dans l’eau, et on fait le tour.

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

santafixie

Notre page Facebook